Occurrence

Donnée de suivi des tortues marines au sud et littoral Cameroun

Dernière version Publié par RASTOMA: Réseau des Acteurs et professionnels de la Sauvegarde des Tortues Marines en Afrique Centrale le 17 août 2022 RASTOMA: Réseau des Acteurs et professionnels de la Sauvegarde des Tortues Marines en Afrique Centrale
La méthode pédestre et le suivi à moto ont été retenus pour l’inventaire des tortues marines ; à cet effet, compte tenu de son accessibilité difficile, la zone d’étude a été subdivisée en deux sites. Une zone prioritaire entre Mbendji et Bekolobé, une portion Mbendji Campo et une autre Bekolobé et Kribi entre 1998 et 2010 dans le parc Mayengue Na Elombo Campo alors appelé périphérie du parc national de Campo Ma’an. Entre 2012 et 2013, les données ont été collectées sur les côtes de parc national de Douala-Edéa, alors appelé réserve de faune de Douala-Edéa. Le dénombrement quotidien des traces et des nids des tortues marines a été effectué par des techniciens répartis entre les sites dont un technicien par site. Ainsi, le suivi à couvert la partie la plus importante dont la côte Sud dont le... plus

Description

La méthode pédestre et le suivi à moto ont été retenus pour l’inventaire des tortues marines ; à cet effet, compte tenu de son accessibilité difficile, la zone d’étude a été subdivisée en deux sites. Une zone prioritaire entre Mbendji et Bekolobé, une portion Mbendji Campo et une autre Bekolobé et Kribi entre 1998 et 2010 dans le parc Mayengue Na Elombo Campo alors appelé périphérie du parc national de Campo Ma’an. Entre 2012 et 2013, les données ont été collectées sur les côtes de parc national de Douala-Edéa, alors appelé réserve de faune de Douala-Edéa. Le dénombrement quotidien des traces et des nids des tortues marines a été effectué par des techniciens répartis entre les sites dont un technicien par site. Ainsi, le suivi à couvert la partie la plus importante dont la côte Sud dont le tableau suivant présente les localités et leurs coordonnées géographiques. - Inventaire des tortues marines sur les plages de ponte Le suivi des tortues marines consistera en l’observation visuelle, en la mesure et le marquage suivi des lâchers en mer des tortues marines par des personnes formées en écologie de ponte des tortues marines. Des patrouilles nocturnes et matinales (21 h et 5 h) seront effectuées pour identifier les femelles venant pondre sur les plages, pour relever les données biométriques (longueur et largeur de la carapace, largeur de la tête, compter les costales et les vertébrales), et pour faire le décompte des nids de tortues marines retrouvés sur les plages. - Identification des carapaces Dans des campements de pêcheurs et le long des axes routiers longeant les côtes, se dérouleront des campagnes d’identification des tortues marines capturées à travers l’identification de carapaces conservées dans les ménages. - Etude des déplacements et migrations Pour l’étude des mouvements, les tortues marines sont marquées pendant les patrouilles nocturnes sur le site de ponte, ou dans la matinée lorsqu’elles sont occasionnellement capturées par des filets de pêcheurs. La technique de marquage utilisée ici consiste à agrafer une bague de type MONEL sur le bord postérieur de l’une des pattes antérieures des espèces suivantes : Lepidochelys olivacea, Chelonia mydas, Eretmochelys imbricata ou au rebord postérieur de l’espèce Dermochelys coriacea.

Enregistrements de données

Les données de cette ressource occurrence ont été publiées sous forme d'une Archive Darwin Core (Darwin Core Archive ou DwC-A), le format standard pour partager des données de biodiversité en tant qu'ensemble d'un ou plusieurs tableurs de données. Le tableur de données du cœur de standard (core) contient 1 928 enregistrements.

Cet IPT archive les données et sert donc de dépôt de données. Les données et métadonnées de la ressource sont disponibles pour téléchargement dans la section téléchargements. Le tableau des versions liste les autres versions de chaque ressource rendues disponibles de façon publique et permet de tracer les modifications apportées à la ressource au fil du temps.

Téléchargements

Téléchargez la dernière version de la ressource en tant qu'Archive Darwin Core (DwC-A), ou les métadonnées de la ressource au format EML ou RTF :

Données sous forme de fichier DwC-A (zip) télécharger 1 928 enregistrements dans Français (37 kB) - Fréquence de mise à jour: inconnue
Métadonnées sous forme de fichier EML télécharger dans Français (14 kB)
Métadonnées sous forme de fichier RTF télécharger dans Français (13 kB)

Versions

Le tableau ci-dessous n'affiche que les versions publiées de la ressource accessibles publiquement.

Comment citer

Les chercheurs doivent citer cette ressource comme suit:

(2022): H. Angoni, J. Fretey, Donnée de suivi des tortues marines au sud et au littoral Cameroun. KUD'A TUBE. Dataset/Occurrence. http://ipt-cameroun.gbif.fr/resource?r=sea_turtles_kuduatube&v=1.0

Droits

Les chercheurs doivent respecter la déclaration de droits suivante:

L’éditeur et détenteur des droits de cette ressource est RASTOMA: Réseau des Acteurs et professionnels de la Sauvegarde des Tortues Marines en Afrique Centrale. Ce travail est sous licence Creative Commons Attribution (CC-BY) 4.0.

Enregistrement GBIF

Cette ressource a été enregistrée sur le portail GBIF, et possède l'UUID GBIF suivante : dc8b0cd8-5978-43e1-ac41-7e1cb664ac8a.  RASTOMA: Réseau des Acteurs et professionnels de la Sauvegarde des Tortues Marines en Afrique Centrale publie cette ressource, et est enregistré dans le GBIF comme éditeur de données avec l'approbation du GBIF Cameroon.

Mots-clé

Occurrence; tortues marines; Cameroun; Observation

Contacts

Personne ayant créé cette ressource:

ANGONI Hyacinthe
Président
KUD'A TUBE

Personne pouvant répondre aux questions sur la ressource:

ANGONI Hyacinthe
Président
KUD'A TUBE
Jacques Fretey
Contributeur
KUD'A TUBE

Personne ayant renseigné les métadonnées:

ANGONI Hyacinthe
Président
KUD'A TUBE

Autres personnes associées à la ressource:

Publicateur
Ursla Koumbo
RASTOMA: Réseau des Acteurs et professionnels de la Sauvegarde des Tortues Marines en Afrique Centrale
RUE 1.881 NKOLETON-BASTOS
4950 Yaoundé
Centre
CM
+237674499967

Couverture géographique

La zone de collecte de données se situent entre Mbendji et Bekolobé, une portion Mbendji Campo et une autre Bekolobé et Kribi entre 1998 et 2010 dans le parc Mayengue Na Elombo Campo alors appelé périphérie du parc national de Campo Ma’an. Entre 2012 et 2013, les données ont été collectées sur les côtes de parc national de Douala-Edéa, alors appelé réserve de faune de Douala-Edéa.

Enveloppe géographique Sud Ouest [2,433, 9,789], Nord Est [3,963, 9,926]

Couverture taxonomique

Pas de description disponible

Species  Dermochelys coriacea (tortue luth),  Lepidochelys olivacea (tortue olivâtre),  Eretmochelys imbricata (tortue imbriquée),  Chelonia mydas (tortue verte)

Couverture temporelle

Date de début / Date de fin 1998-01-01 / 2013-12-31

Données sur le projet

Cameroon's Atlantic waters host a variety of threatened marine animals, including five species of marine turtles. Despite the international importance of Central African sea turtle populations, status and trends of sea turtles occurring in Cameroon has not been properly assessed to date. With technical support from the Network of Actors for the Protection of Marine Turtles in Central Africa (RASTOMA), four civil society organizations (CSOs)—including the Cameroonian Association of Marine Biology, KUDU A TUBE, the African Marine Mammal Conservation Organization and TUBE AWU—have been collecting data on marine turtles in a synchronous and homogeneous way. These data already feed the world database of marine turtles and the Marine Turtle Specialist Group reports for the IUCN Red List of Threatened Species. The goal of this project is to establish a reliable and functional database of marine turtles in Cameroon using national and GBIF standards for the benefit of Cameroonian institutions. The above four CSOs will have the competence to digitize and centralize the data of marine turtles, feeding the national database. By the end of the project the database will have information on the number of nesting events, marine turtle bycatch, strandings and other observations—also accessible through GBIF. The database will allow for out the first population trend assessment of marine turtles in Cameroon. Results will feed the national strategies for Coastal Biodiversity and Marine Protected Areas Management and influence coastal development policies.

Titre Enhancing the capacity of Civil Society Organizations to create and contribute towards a unified marine turtle database in Cameroon
Identifiant BID-AF2020-138-INS
Financement Union européen, GBIF

Les personnes impliquées dans le projet:

Publicateur
Ursla Koumbo

Méthodes d'échantillonnage

- Inventaire des tortues marines sur les plages de ponte Le suivi des tortues marines consistera en l’observation visuelle, en la mesure et le marquage suivi des lâchers en mer des tortues marines par des personnes formées en écologie de ponte des tortues marines. Des patrouilles nocturnes et matinales (21 h et 5 h) seront effectuées pour identifier les femelles venant pondre sur les plages, pour relever les données biométriques (longueur et largeur de la carapace, largeur de la tête, compter les costales et les vertébrales), et pour faire le décompte des nids de tortues marines retrouvés sur les plages. - Identification des carapaces Dans des campements de pêcheurs et le long des axes routiers longeant les côtes, se dérouleront des campagnes d’identification des tortues marines capturées à travers l’identification de carapaces conservées dans les ménages. - Etude des déplacements et migrations Pour l’étude des mouvements, les tortues marines sont marquées pendant les patrouilles nocturnes sur le site de ponte, ou dans la matinée lorsqu’elles sont occasionnellement capturées par des filets de pêcheurs. La technique de marquage utilisée ici consiste à agrafer une bague de type MONEL sur le bord postérieur de l’une des pattes antérieures des espèces suivantes : Lepidochelys olivacea, Chelonia mydas, Eretmochelys imbricata ou au rebord postérieur de l’espèce Dermochelys coriacea.

Etendue de l'étude La méthode pédestre et le suivi à moto ont été retenus pour l’inventaire des tortues marines ; à cet effet, compte tenu de son accessibilité difficile, la zone d’étude a été subdivisée en deux sites. Une zone prioritaire entre Mbendji et Bekolobé, une portion Mbendji Campo et une autre Bekolobé et Kribi entre 1998 et 2010 dans le parc Mayengue Na Elombo Campo alors appelé périphérie du parc national de Campo Ma’an. Entre 2012 et 2013, les données ont été collectées sur les côtes de parc national de Douala-Edéa, alors appelé réserve de faune de Douala-Edéa. Le dénombrement quotidien des traces et des nids des tortues marines a été effectué par des techniciens répartis entre les sites dont un technicien par site. Ainsi, le suivi à couvert la partie la plus importante dont la côte Sud dont le tableau suivant présente les localités et leurs coordonnées géographiques.

Description des étapes de la méthode:

  1. - Inventaire des tortues marines sur les plages de ponte - Identification des carapaces - Etude des déplacements et migrations

Métadonnées additionnelles

Identifiants alternatifs dc8b0cd8-5978-43e1-ac41-7e1cb664ac8a
https://ipt-cameroun.gbif.fr/resource?r=sea_turtles_kuduatube